Franck Poirrier

Président directeur général

Sodern

Franck Poirrier a commencé sa carrière à la DGA au Centre d’Essai des Landes en 1984 à  une époque charnière des essais de tous les nouveaux missiles tactiques et de la dissuasion (M45, ASMP, Hadès), au sein du service en charge du traitement des mesures et de l’élaboration des informations décisionnelles pour les essais, jusqu’aux fonctions de chef de service.

En 1992, le Directeur des Missiles et de l’Espace de la DGA lui a confié les fonctions de Directeur de Cabinet. En 1995 et 1996, il a dirigé le groupe espace-satellites, en charge de tous les programmes spatiaux (hors Hélios) et de l’ensemble des études amont du domaine de l’espace militaire. A ce titre, il a activement participé aux négociations franco-allemandes pour une coopération dans le domaine de l’observation spatiale militaire (Hélios 2-Horus).

En 1997, à la faveur de la mise en place d’une nouvelle organisation de la DGA, il a été affecté au tout nouveau service des Architectes de Systèmes de Forces, en charge du domaine du renseignement et de l’espace.

Capitalisant sur l’expérience acquise précédemment, Franck Poirrier a rejoint, fin 1998, le siège du groupe Aérospatiale pour prendre en charge l’activité lanceurs (Ariane et missiles balistiques) auprès du Vice-Président Espace et Défense. Dans ce cadre, il a participé aux différentes opérations de fusions avec Matra (création d’Aérospatiale-Matra en 1999) puis avec Dasa (création d’EADS en 2000) dans le domaine des lanceurs.

Une fois les fusions réalisées, le Directeur en charge de l’activité spatiale du groupe, lui a confié la responsabilité de la réorganisation des actifs spatiaux du groupe EADS, et ce, jusqu’à la constitution du groupe EADS Astrium pour lequel il a exercé la fonction de Secrétaire Général en 2003. En parallèle, il était en charge du suivi d’Arianespace et de Starsem.

Début 2004, il est devenu le Président Directeur Général de Sodern avec pour mission de « relancer » cette société stratégique pour la défense.

S’appuyant sur l’excellence technique de ses collaborateurs et l’esprit d’innovation de l’entreprise, il a axé la stratégie de Sodern sur un modèle dual dans le domaine de la neutronique et de l’optronique spatiale favorisant l’apport réciproque des activités militaires et des activités civiles.

La stratégie qu’il a conduite et les investissements orientés vers l’exportation ont engendré de la croissance sur les marchés mondiaux très concurrentiels.

Sodern, aujourd’hui citée comme référence pour son modèle d’activités dual, a acquis une indépendance vis-à-vis des maitres d’oeuvre industriels, et donc un statut d’équipementier de premier rang.

Sur cette assise économique solide, les changements profonds et extrêmement rapides du marché nécessitent de pousser encore plus en avant ce modèle et, sous son impulsion, Sodern poursuit actuellement un plan de transformation avec l’objectif d’inscrire la société dans une croissance durable et rentable.

Franck Poirrier est ingénieur général de l’armement (2ème section), diplômé de l’école Polytechnique (promotion X 1979) et de l’école d’ingénieurs « Sup’Aero » (promotion 1984).

Il est Administrateur de la société CILAS, membre du Comité de direction du GEAD du GIFAS, et membre du l’ISAE Executive Club depuis sa création.

Il est le représentant des équipementiers du GIFAS au sein du Comité de Coordination Espace (COSPACE).

Il est ancien auditeur et ancien conseiller des études du Centre des Hautes Etudes de l’Armement (CHEAR).

Il est Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’Ordre National du Mérite.